Accueil > Articles > BHV, c’est quoi, (...)


BHV, c’est quoi, ce bazar ?

Brève

lundi 12 novembre 2007

Bruxelles-Hal-Vilvorde est un bout de territoire à cheval sur la Région flamande et la Région de Bruxelles Capitale. BHV se compose de 54 communes : les 19 communes de la Région de Bruxelles Capitale et les 35 communes des six cantons de Hal-Vilvorde, situés en Région flamande. Toutes ces communes forment un seul arrondissement judiciaire et une seule circonscription électorale.

Un seul arrondissement judiciaire ? Cela signifie que si l’on habite une des communes de BHV, on peut avoir accès à des tribunaux bilingues. Même si la commune que l’on habite est située en pleine région flamande. Une seule circonscription électorale ? Cela signifie que si l’on habite une des communes de BHV, on a le choix entre des candidats flamands et des candidats francophones bruxellois.

Une circonscription, une province

La situation des électeurs de BHV crée une injustice, disent les partis flamands. Bruxelles-Hal-Vilvorde est à cheval sur deux régions : la Région flamande et la Région de Bruxelles Capitale. De plus, toutes les autres circonscriptions électorales du pays correspondent aux provinces. Toutes, sauf le Brabant Flamand. Il lui manque Hal et Vilvorde. Puisque Hal et Vilvorde forment leur propre circonscription avec la région de Bruxelles Capitale.

En octobre dernier, les partis flamands ont donc introduit une proposition de loi pour couper en deux la circonscription électorale de BHV. Avec cette loi, la Région de Bruxelles-Capitale deviendrait sa propre circonscription. Les cantons de Hal-Vilvorde seraient rattachés à l’arrondissement de Louvain. On ne parle pas pour l’instant de découper aussi l’arrondissement judiciaire de BHV. Mais c’est une revendication flamande.

Les francophones de la périphérie de Bruxelles

Pourquoi les francophones ne veulent-ils pas découper BHV ? Actuellement, 150 000 francophones vivent dans les communes flamandes de Hal et de Vilvorde. Ils peuvent voter pour des candidats bruxellois. Et se faire entendre en français devant les tribunaux. Si la circonscription électorale et l’arrondissement judiciaire de Bruxelles- Hal-Vilvorde sont scindés, les francophones perdraient ces droits. Les habitants de Hal Vilvorde ne pourraient plus voter pour des hommes politiques bruxellois. Ce changement toucherait surtout des candidats bruxellois francophones.

De plus, les francophones sont majoritaires dans les six communes qui entourent Bruxelles : Rhode-St-Genèse, Linkebeek, Drogenbos, Wemmel, Crainem et Wezembeek-Oppem : les six communes à facilités autour de Bruxelles. Or, les Flamands remettent régulièrement en cause ces facilités. La scission de BHV rendrait ces facilités encore un peu plus fragiles…

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0