Accueil > Articles > Aux pavés de ma (...)


Aux pavés de ma ville, Adieu

Les Fleurs du Bien- Olivier Bilquin

jeudi 9 mars 2017

Aux pavés de ma ville, Adieu
Je vous laisse mon gobelet de clicailles
Je vous laisse mes chaussures en bataille
La boule au ventre des nuits glacées
La peur des coups, mon corps souillé

Je vous laisse la faim qui tenaille
Je vous laisse ma voix qui s’éraille
Mes cris, mes rages, mes colères noires
Les jours mouillés du désespoir

Je vous laisse mes ivresses en bataille
Les médocs qui soumettent mon âme
Je vous laisse le mépris des passants
Ceux qui ont peur ou pas le temps

Aux pavés de ma ville, Adieu

Je pars, je deviens hirondelle
Et mon coeur joue du violoncelle
Je suis debout, je suis vivante
Au seuil de ma vie qui s’avance

Oui, j’ai retrouvé ma liberté
L’envie de rire et ma dignité dignité le respect qu’on se doit à soi-même
Oui, je veux vivre et participer
Mais oui, je suis réconciliée

Aux pavés de ma ville, Adieu

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0