Adieu Haïti

Raphaël Toots Hibbert

vendredi 19 décembre 2014

Je marche dans les rues

Le Bon Dieu dans ma poche

Je marche dans la grande ville

Et je n’ai plus froid

La terre est mon amie

Et souvent je dors dessus

Et je m’ennuie de mon pays

Qui était si petit

Adieu mon petit pays

Adieu famille

Adieu mon île ô Haïti, adieu ma petite terre

I remember my country

Down Memory Lane

The wind is my best friend

It always blows for me

Neons in the distance

Dear as daylight

Sometimes I think that I’m not of this world

I remember this song

O farewell my country

My carribean island in the sun

O farewell Haïti

The sun I just cant’see

(Je me souviens de mon pays
Le long de l’avenue de la mémoire
Le vent est mon meilleur ami
Il souffle toujours pour moi
Les néons au loin
Aussi chers que la lumière du jour
Parfois je pense que je ne suis pas de ce monde
Je me souviens de cette chanson
O adieu mon pays
Mon île des caraïbes sous le soleil
O adieu Haîti
Le soleil que je ne peux plus voir)

Adieu mon petit pays

Adieu ma famille

Adieu mon île ô Haïti, adieu ma petite terre

Je me souviens des rues

Et des nuits de Port-au-Prince

Et je suis toujours un étranger

A la gare internationale

Le vent nous emportait

Aussi loin qu’il pouvait

Cet air je le connais

I say farewell my country

My carribean island in the sun

(Je dis adieu, mon pays, mon île des caraïbes sous le soleil)

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0