Accueil > Cahiers > L’alphabétisation, (...) > 41e journée internati


Ce lundi 8 septembre, c’est la 41e journée internationale de l’alphabétisation. Cette journée est une occasion de souligner que l’alphabétisation est un droit fondamental. Et aussi de rappeler qu’il y a des analphabètes… et des cours d’alpha même dans des pays où l’école est obligatoire depuis longtemps. Comme chez nous, en fédération Wallonie-Bruxelles.

41e journée internationale de l’alphabétisation

8 septembre

Lydia Magnoni

dimanche 7 septembre 2014

Le 8 septembre est une occasion de rappeler qu’en 2014, 781 millions d’adultes et 126 millions de jeunes dans le monde ne peuvent pas lire ou écrire une phrase simple. Et que 2/3 de ces personnes sont des femmes.

Le 8 septembre est aussi une occasion de rappeler que des analphabètes, il y en a aussi dans les pays industrialisés. Dans les pays où l’école est obligatoire depuis longtemps. En Belgique francophone, 10 % de la population ne sait ni lire ni écrire… 300 000 adultes à Bruxelles et en Wallonie ne maîtrisent pas assez la lecture ou l’écriture pour savoir se débrouiller dans la vie de tous les jours.

Mais ça vient d’où ce chiffre ?

Il est bien difficile de savoir combien il y a au juste d’analphabètes dans les pays industrialisés. On estime souvent qu’il ne devrait plus y en avoir du tout puisque l’école est obligatoire. Mais ça voudrait dire aussi qu’aucun enfant ne quitte l’école sans savoir lire, écrire et compter. Ca voudrait dire que l’échec scolaire n’existe pas. Or, en Fédération Wallonie-Bruxelles, 7% des enfants sortent de l’école primaire sans avoir obtenu leur CEB.

Un autre problème, c’est que généralement, on ne s’avoue pas analphabète. On en a un peu honte. On croit qu’on est le seul à avoir ces difficultés de lecture et d’écriture. On se cache sous des tas de prétextes : lunettes oubliées, caractères trop petits… Difficile donc de compter avec précision ce qui s’avoue difficilement.

Pour estimer qu’1 personne adulte sur 10 est analphabète, Lire et Ecrire, réseau d’initiatives d’alphabétisation dans la Fédération Wallonie-Bruxelles se base sur plusieurs enquêtes menées dans des pays et des régions proches de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Elle se base, par exemple sur une étude sur les Forces de travail menée en Wallonie et à Bruxelles en 2010. Cette étude constate que 262 500 personnes de 15 ans et plus ont quitté l’école sans avoir obtenu le CEB.
Ou encore, sur une enquête menée en Flandre en 2013. Cette enquête fait apparaître que 14 % des personnes âgées entre 16 et 65 ans ont des difficultés à comprendre un texte suivi.

L’alphabétisation est un droit

Pourtant, cela fait des années que des organisations font du travail d’alphabétisation. Et en 1965, l’Organisation des Nations unies (ONU) crée la Journée internationale de l’alphabétisation. Ce sera le 8 septembre.
Cette journée, c’est pour dire que l’alphabétisation est importante pour l’éducation et le développement mais aussi pour améliorer la santé. En effet, plus une mère a un niveau d’instruction élevé moins son bébé risque de mourir avant 5 ans.

En 2003, l’Assemblée générale de l’ONU lançait la "Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation". Le slogan de cette décennie était « L’alphabétisation, source de liberté ». C’était une façon de reconnaître que l’alphabétisation était un droit humain. Et que ce droit, il fallait le défendre activement.
La décennie pour l’alphabétisation s’est achevée en 2012. Et depuis 2003, le nombre d’analphabètes dans le monde a diminué. Mais on est encore bien loin aujourd’hui de l’objectif de l’alphabétisation pour tous.

Dans la Fédération Wallonie-Bruxelles, Lire et Ecrire, mouvement d’Éducation permanente, développe des initiatives d’alphabétisation depuis 1983.
Le 8 septembre 1983, Lire et Ecrire regroupait une vingtaine d’associations d’alphabétisation en Fédération Wallonie-Bruxelles. Et 500 apprenants participaient aux actions d’alphabétisation.

En 2014, Lire et Ecrire regroupe plus de 160 opérateurs. Et plus de 16.000 apprenants participent chaque année aux actions d’alphabétisation.
Ce 8 septembre, 2014, il est bon de rappeler que l’alphabétisation est un droit fondamental. Et que comme tous les autres droits, il faut sans cesse le défendre.

Liste des pays avec leur taux d’alphabétisation

Ce tableau est basé sur un mélange de données venant de l’UNESCO et des pays eux-mêmes. Et certains pays ont du mal à admettre qu’une partie de leur population sort de l’école sans savoir lire, écrire et compter.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

SPIP | Squelettes & Graphisme: Banlieues | Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0